topbanner_mobile

topbanner

Histoire

L’évidence de la crémation date de l’antiquité. Les navires “Pottery” de la période Néolithique ont été trouvés à travers l’Europe, rempli des cendres de plusieurs individus. Entre l’année 1400 avant J.C. et 200 après J.C., la crémation était la coutume de disposition de choix, particulièrement pour les aristocrates romains. La famille César était une parmi tant d’autres à choisir la crémation comme disposition. Cependant, l’inhumation en terre a complètement remplacé la crémation à l’exception de rares instances de peste ou de guerre à partir de 400 A.D., à la suite de la Christianisation de l’Empire de Constantine et pour les 1,500 années suivantes, ce mode de disposition fût adopté à travers l’Europe.

La crémation moderne telle qu’on la connaît a débuté seulement, il y a un peu plus d’un siècle après des années d’expérimentation jusqu’au développement d’une chambre de crémation fiable. Le mouvement de la crémation à débuté pratiquement simultanément aux deux côtés de l’Atlantique lorsque Professeur Brunetti de l’Italie, a perfectionné son modèle et l’a exposé à l’Exposition de Vienne en 1873.

Dans les Îles Britanniques, le mouvement a été encouragé par le chirurgien de la reine Victoria, Sir Henry Thompson. Sir Henry et ses collègues ont fondé la Société de Crémation de l’Angleterre en 1874 car ils étaient inquiets des conditions de santé hasardeuses. Les premiers crématoriums de l’Europe furent construits en 1878 à Woking en Angleterre et Gotha en Allemagne.

Au tournant du siècle, les crématoriums n’existaient pas au Canada en dépit de la demande importante. En juin 1900, Sir William MacDonald, un grand supporteur de la crémation, fit un don généreux pour la construction d’un bâtiment approprié, et en 1901, le premier crématorium au Canada ouvrit ses portes sur les terres du Cimetière Mont-Royal.

Pour en savoir plus sur le processus de crémation, télécharger notre "21 Questions à propos de crémation" trousse d'information.